Outils 2.0 en bibliothèques : quels apports ?

9 05 2009

Il peut-être difficile aux bibliothèques traditionnelles de saisir les enjeux du web 2.0 pour le développement de leurs services. Il s’agit ici de comprendre, à travers l’exemple d’applications concrètes, que le web 2.0 nous propose des outils, que nous devons mettre au service d’une politique documentaire.

A travers le web 2.0, il devient en effet possible :

  • d’instituer un nouveau rapport avec l’usager
  • de valoriser nos compétences
  • de valoriser nos collections dans le cadre d’objectifs précis

Voyons quels modèles peuvent nous inspirer sur ces usages…

Enrichir ses données

L’ enrichissement des données des catalogues en lignes permet de valoriser ses collections auprès des usagers :

Valoriser ses services

Développer ses services via le web 2.0 peut permettre aux bibliothèques de mieux se faire connaître et de fidéliser un public à distance. Les nouvelles fonctionnalités technologiques deviennent un moyen d’améliorer les services aux usagers.

Diffuser des alertes grâce aux RSS

Proposer l’abonnement à des fils RSS sur un blog de bibliothèque permet aux utilisateurs de se tenir au courant de toutes les nouveautés mises sur le blog. Ils peuvent ainsi :

  • Être tenus au courant des dernières acquisitions
  • S’informer des actualités de la bibliothèque : Buboblog de l’Université de Brest
  • Accéder à des sommaires de revues et à des résumés

Du côté des professionnels, l’abonnement à des flux RSS redirigés vers une plateforme web 2.0 (blog, Netvibes, GoogleReader…) permet par exemple :

  • De faire une veille sur des bases de données ou sur des sites professionnels
  • De s’informer des manifestations professionnelles :  Tour de toile (blog du BBF)

Former les usagers

  • Wikis pour utiliser les ressources de la BU : Université d’Aix-Marseille 3
  • Proposer des dossiers documentaires sous forme de blogs
  • Proposer des cours en ligne pour un public spécifique ou selon les préoccupations de la bibliothèque : Ensmedia (plateforme de l’ENS lettres et sciences humaines)

Partager ses ressources

Entre professionnels des bibliothèques, le partage des ressources et la veille partagée peuvent s’avérer utiles pour faciliter le travail au quotidien :

Des OPAC plus participatifs

Les nombreux choix de plateformes et d’outils du web 2.0 ont aussi une incidence sur les catalogues en ligne, qui peuvent devenir d’intéressants espaces de participation et de discussion tant pour les professionnels que pour le public des bibliothèques :

  • Proposer des critiques de livres : Everitoutèque
  • Collecter les avis des usagers et des bibliothécaires : médiathèque de Dole
  • Recommander des lectures (« ont lu aussi »)

NB : Cet article s’appuie en grande partie sur le cours de Thomas Chaimbault, Les bibliothèques à l’épreuve du 2.0.

Liens

Université de Caroline du Nord

BU d’Angers

Université de Pennsylvania

Everitouthèque : blog des médiathèques du pays de Romans

Buboblog : blog de l’université de Brest

Tour de Toile : blog du BBF (Bulletin des bibliothèques de France)

Blog à Part : de la bibliothèque de Toulouse

Wiki de la BU d’Aix-Marseille 3

Ensmédia

University of Minnesota libraries Staff website

Bibliopedia

Blog de la médiathèque de Dole

Del.icio.us de l’Université Paris 4

Biblioflux

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :