Le Web 2.0 : rappels

« Le Web 2.0 » : à l’origine du terme, Tim O’Reilly.

Dans son article fondateur (What is Web 2.0), il redéfinit l’Internet comme une plate-forme : un socle d’échanges entre les utilisateurs (l’auteur parle d’intelligence collective) et les services ou les applications en ligne.

Le Web 2.0 désigne donc une étape de l’évolution du web dont l’utilisateur et le partage d’informations sont la clé de voute.

Une “architecture de participation”

Le Web 2.0 favorise l’interaction entre les internautes (blogs, wikis, social networking, partage de photos et de vidéos, réactions), et les informations (rss, journaux citoyens, tags).

Les caractéristiques du Web 2.0

  • le site ne doit pas être un « jardin secret » : il doit être aisé de faire rentrer ou sortir des informations du système
  • l’utilisateur doit rester propriétaire de ses propres données
  • le site doit être entièrement utilisable à travers un navigateur web standard
  • le site doit présenter des aspects de réseaux sociaux

Les technologies utilisées

Un site pourrait être appelé comme utilisant une approche Web 2.0 s’il fait la part belle à un certain nombre des techniques suivantes :

XHTML

XHTML est un langage de balisage servant à écrire des pages pour le World Wide Web.

Les feuilles de style en cascade

De l’anglais Cascading Style Sheets (CSS).

Le principe des feuilles de style consiste à regrouper dans un même document des caractéristiques de mise en forme associées à des groupes d’éléments. Il suffit de définir par un nom un ensemble de définitions et de caractéristiques de mise en forme, et de l’appeler pour l’appliquer à un texte.

Les feuilles de style permettent notamment :

  • d’obtenir une présentation homogène sur tout un site en faisant appel sur toutes les pages à une même définition de style
  • de permettre le changement de l’aspect d’un site complet entier par la seule modification de quelques lignes
  • une plus grande lisibilité du HTML, car les styles sont définis à part
  • des chargements de page plus rapides, pour les mêmes raisons que précédemment
  • un positionnement plus rigoureux des éléments

CSS 2.0

La norme CSS 2.0, en vigueur depuis le 12 mai 1998, apporte un grand nombre de nouvelles fonctionnalités :

  • La prise en compte de la diversité de médias (écran, imprimante, braille, synthétiseur vocal, etc.)
  • L’ajout de propriétés auditives pour les aveugles et malvoyants
  • La manipulation de curseurs
  • La gestion des débordements et de la visibilité des éléments

Les techniques d’application riche 

Les Rich Internet Applications (RIA) sont des applications web qui offrent des caractéristiques similaires aux logiciels traditionnels installés sur un ordinateur. La dimension interactive et la vitesse d’exécution y sont particulièrement soignées.

Une RIA peut être :

  • exécutée sur un navigateur internet, aucune installation n’est requise ;
  • exécutée localement dans un environnement sécurisé appelé sandbox (bac à sable).

Un exemple d’application internet riche : Ajax (voir le glossaire)

La syndication et l’agrégation de contenu RSS/Atom

La syndication de contenu Web est une forme de syndication dans laquelle une partie d’un site est accessible depuis d’autres sites. Cela est possible en y ajoutant une licence accordée à ses utilisateurs. Bien souvent, la syndication consiste à mettre à disposition un flux RSS avec l’en-tête du contenu récemment ajouté au site web (par exemple, la dernière news ou le dernier post du forum).

Différents formats de syndication sont exploitables. Les plus connus sont les formats RSS et Atom, une évolution du RSS.

La catégorisation par étiquetage, ou « folksonomie »

Le terme folksonomie désigne un système de classification collaborative, décentralisée et spontanée.

À l’inverse des systèmes hiérarchiques de classification, les contributeurs d’une folksonomie ne sont pas contraints à une terminologie prédéfinie mais peuvent adopter les termes qu’ils souhaitent pour classifier leurs ressources. Ces termes sont souvent appelés mots-clés ou tags, ou encore étiquettes.

L’intérêt des folksonomies est lié à l’effet communautaire :  la classification d’une ressource correspond à l’union de tous les mots-clés donnés  par les différents contributeurs. Ainsi, partant de cette ressource, et suivant de proche en proche les terminologies des autres contributeurs, il est possible d’explorer et de découvrir des ressources connexes.

L’utilisation appropriée des URL

L’URL, de l’anglais  Uniforme Resource Locator, qu’on peut traduire par « localisateur uniforme de ressource », est informellement appelée adresse web.

Les URL ont été inventées pour pouvoir indiquer avec une notation (d’où l’adjectif « uniforme ») aux navigateurs web comment accéder à toutes les ressources d’Internet : d’où l’intérêt d’en faire usage pour créer des hyperliens ou des listes de favoris.

Une architecture REST ou des services web XML

Les protocoles de communication web sont un élément clé de l’infrastructure Web 2.0. Les deux approches principales sont REST et SOAP :

  • REST (REpresentational State Transfer) indique une façon d’échanger et de manipuler des données en utilisant simplement les verbes HTTP GET, POST, PUT et DELETE.
  • SOAP implique de poster à un serveur des requêtes XML comprenant une suite d’instructions à exécuter.

Dans les deux cas, les accès aux services sont définis par une interface de programmation (API). Souvent, l’interface est spécifique au serveur. Cependant, des interfaces de programmation web standardisées (par exemple, pour poster sur un blog) sont en train d’émerger. La plupart, mais pas toutes, des communications avec des services web impliquent une transaction sous forme XML (eXtensible Markup Language) .

Pour en savoir plus

Le petit dictionnaire du Web 2.0

Wikipedia : le Web 2.0

BiblioFusion : Introduction au Web 2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :